Rage : communiqué

Le service d’inspection d’hygiène de la COCOM nous communique qu'une enquête relative à l’importation illégale de chats en provenance du Maroc a mis en évidence que la région de Bruxelles-Capitale − et notamment la commune de Woluwe-Saint-Lambert − pourrait être concernée par un risque sanitaire dû à la rage suite à l’arrivée d’un de ces chats sur le territoire belge. Dans ces circonstances, il est judicieux que la vigilance des médecins généralistes soit renforcée pour les semaines qui suivent.

En cas de contacts à risque (catégorie II ou III) avec un animal suspect, c’est-à-dire un animal provenant d’une région dans laquelle la rage est endémique ou importé en Belgique depuis moins de 12 mois et dont le statut vaccinal est indéterminé, certaines mesures prophylactiques sont d’application. Elles consistent principalement à nettoyer soigneusement la plaie et à administrer une série de doses du vaccin antirabique ainsi que des immunoglobulines selon l’indication.

Toutes ces données et la manière de procéder sont reprises ici.

Davantage d’informations sont disponibles sur le site de l’OMS :

La rage est une maladie à déclaration obligatoire. Tout cas confirmé ou suspect doit être déclaré au Service d’Inspection d’Hygiène compétent pour la région de Bruxelles-Capitale dans les 24h :

Nos partenaires

 

  • Partenaires
  • Partenaires
  • Partenaires

 

banner info-ssmg 959x52