Le médecin généraliste

Pour la SSMG, le médecin généraliste d'aujourd'hui remplit trois fonctions essentielles :
  • Dispenser des soins de qualité en étant un scientifique de proximité et directement accessible ;
  • Communiquer avec les patients mais aussi avec les intervenants paramédicaux et avec ses pairs généralistes et spécialistes ;
  • Effectuer une synthèse d'un grand nombre de variables en déterminant des priorités et en utilisant un dossier médical central ;
Illustration

Le travail du médecin généraliste est particulièrement spécifique :

« Mais pourquoi donc ces grippés, ces constipés, ces nerveux, ces fumeurs, ces obèses, ceux que certains appellent des faux malades, viennent-ils me consulter ?

  • Les patients qui ont la grippe guérissent spontanément ;
  • Les fumeurs n'arrêtent quand même pas de fumer ;
  • Les diabétiques et les obèses ne font pas ou si peu leur régime ;
  • S'ils viennent quand même, c'est qu'ils ont une raison : Ils se sentent mieux en sortant du cabinet, et enfin ils reviennent.
Ecouter, comprendre, aider, conseiller, donner, soulager, susciter

Voilà autant de verbes actifs qui définissent la fonction du Médecin généraliste.

Il faut s'adapter, il faut écouter : le stéthoscope sur une oreille et l'autre libre, car c'est toujours pendant qu'on les ausculte que les patients nous confient les choses importantes.

Au lieu de ne chercher qu'une maladie dans un organisme, le Médecin généraliste écoute une personne, un être humain, qui consulte parce qu'il n'est pas bien, et qu'il craint d'avoir une "maladie", pas une vraie maladie, comme dans les livres, mais plutôt un malaise, un symptôme qui disparaîtra la plupart du temps spontanément, mais qui parfois, ajouté à un autre puis encore à un autre, constituera l'ébauche d'une maladie organique ».

Nos partenaires

 

  • Partenaires
  • Partenaires
  • Partenaires

 

banner info-ssmg 959x52