logo-promosante-mgEtape 1 : Ouvrir le dialogue et informer
 

Parler de l'alcool avec son patient − Etape 2

Faire le point sur sa consommation et ses motivations

Si le patient l'accepte (« Etes-vous d'accord pour parler de votre consommation d'alcool ? »), il est intéressant de faire le point sur sa consommation d'alcool en utilisant un test de repérage. L'utilisation d'un test de repérage peut se faire de manière sytématique (exemple : tous les patients de la journée) ou au cas par cas.

Le questionnaire AUDIT est le test de référence pour le repérage d'un mésusage de l'alcool. Il comporte 10 questions et est à remplir traditionnellement par le patient.

Le questionnaire FACE, comportant 5 questions, permet aux médecins de classer le patient selon un risque faible ou nul, une consommation excessive probable ou une dépendance probable.

En cas de test positif, il est également important de s'intéresser à l'aspect qualitatif de la consommation du patient, les tests servant toujours comme point de départ à la discussion.

Cette étape consiste à faire réfléchir le patient à la place que l'alcool prend dans sa vie. Elle permet également au médecin de mieux comprendre la situation du patient et ainsi de mieux l'accompagner.

Quelques pistes :

  • Pour aborder les aspects plus qualitatifs, le médecin peut demander à son patient de décrire une semaine typique de sa vie en essayant de repérer comment sa consommation d'alcool s'y intègre.
  • Il est intéressant également de l'interroger sur "les bonnes choses et les moins bonnes choses associées à sa consommation d'alcool".
  • Il conviendra également, en cas de test positif, de poser un diagnostic :

  
Etape 3 : Construire et accompagner un projet de modification de la consommation d'alcool

 
(mise à jour : 1/09/2017)

Nos partenaires

 

  • Partenaires
  • Partenaires
  • Partenaires

 

banner info-ssmg 959x52